Accéder au menu

Muses

Le programme musical du spectacle Égérie(s)

Avant-première 2020

avec Quatuor Debussy

— BORODINE Alexandre
Quatuor n°2 (1880)
— GORECKI Henryk
Quatuor n°1, Already it is dusk (1988)
— JANACEK Leos
Quatuor n°1 en mi mineur, Sonate à Kreutzer (1924)

Découvrez l'avant-première du spectacle Égérie(s) avec son programme musical !

"Que se cache-il derrière un chef-d’œuvre ? Qu’il soit pictural ou musical, difficile pour l’artiste de trouver l’inspiration sans réussir à mettre le doigt sur les figures, si subtiles et fragiles soient-elles, qui font naître la création, ni réussir à observer ces muses sans qui rien ne serait possible."

Ce programme nous propose un plongeon dans l’œuvre de quatre compositeurs d’Europe de l’Est qui, chacun à sa façon, soulève la figure aussi mythologique que contemporaine qu’est la muse ; ces femmes aux influences si marquantes qu’elles ont inspiré, fasciné et presque modelé le travail et les esthétiques de ces quatre sommités que sont Borodine, Chostakovitch, Janácek et Gorecki. En traversant les sentiments originels que peuvent être l’amour, l’absence, la jalousie et la haine, ce spectacle se construit à l’image d’un voyage intime, au cœur des émotions. Borodine va nous amener dans la passion amoureuse ; au travers d’une pensée musicale intime d’une œuvre composée pour sa femme en revenant d’un long périple. C’est avec Chostakovitch que ce programme fera la douleur de l’absence ; son œuvre écrite comme « Un tombeau à Nina » nous apportera une sombre atmosphère de macabre, de fatalité… Un périple au cœur des passions, mené, tambour battant, notamment avec la palette d’émotions exposée par Janácek, allant de la plainte amoureuse au cri. Œuvre composée en réaction à la nouvelle de Tolstoï, La sonate à Kreutzer, le compositeur dépeint l’horreur de la jalousie, symbole d’une passion conjugale dévastatrice. Enfin, le choix d’invoquer l’œuvre de Gorecki n’est pas sans rappeler, in fine, toute l’ambivalence des sentiments que l’être humain est seul capable de vivre. Défi est alors donné au Quatuor Debussy de rendre navigable toute cette puissance émotionnelle.

 

Suivez-nous !

Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle

Suivre le Quatuor Debussy