Inscription Newsletter

Special projects

_Brahms de 1* à 5*

Le Guide Romantique

Comme chez un chef étoilé, le menu se construit à la carte… ou on se laisse guider avec la dégustation complète ! Aux fourneaux, le Quatuor Debussy en compagnie du pianiste Vahan Mardirossian, grand spécialiste de Brahms.

 

À la carte :
– Ballade opus 10 pour piano
– Sonate pour violon opus 78, sonate pour alto opus 120
– Premier trio avec piano opus 8
– Quatuor à cordes opus 51
– Quintette avec piano opus 34

05/07/2015 15h00

_Jeux d’ombres / Par cœur, même pas peur !

 

tour passagere par coeur meme pas peur quatuor debussy

 

Quand le concert s’affranchit des partitions

Entre silhouettes énigmatiques et cordes à contre-jour, le Quatuor Debussy propose un concert tout en ombres et en lumières : véritable plongeon au coeur du répertoire de trois grands compositeurs, la pénombre laisse entrevoir un jeu sombre, dynamique et passionné.
Autre particularité ? Un programme complet sans pupitre ni partition, interprété intégralement par coeur, qui permet – à l’image du parcours atypique et de la personnalité du Quatuor – de sortir une nouvelle fois des sentiers battus. Loin de l’image figée des concerts de musique de chambre, les musiciens – eux-mêmes en mouvement – chercheront à vivre et à partager les oeuvres pleinement, dans une mise en lumière et en espace intime, marquée d’un clairobscur vacillant d’un mouvement à l’autre. Ce parti pris esthétique est l’occasion d’entrevoir toutes les facettes d’une musique, à la fois riche et sensible, jouée au plus près du public.

 

D. CHOSTAKOVITCH : Élégie
– L. v. BEETHOVEN : quatuor n°11 opus 95
– D. CHOSTAKOVITCH : quatuors n°7 opus 108
– M. RAVEL : quatuor en fa majeur

_Beethoven Passion

 

À l’assaut d’un monument ! Le Quatuor Debussy est connu pour les défis dans lesquels il aime se lancer ; après les grandes intégrales du XXè siècle (Chostakovitch, Webern, Bartók), c’est la bible du géant de Bonn qui se peaufine…

_Frida Kahlo, le chant de l’espoir

Concert-lecture

Avec Sandra Rumolino (chant), Sylvain Stawsky (comédien) et Kévin Seddiki (guitare)
Musique : Pièces de Piazzolla, Turina, Villa-Lobos, Strasnoy ou encore de Kagel et Atahualpa Yupanqui.

D’après le texte de Pino Cacucci « Viva la Vida » et la correspondance de Frida Kahlo.