Inscription Newsletter

Special projects

_Viva Latina !

Entre écriture et improvisation, cette soirée musicale met en lumière chants et danses populaires du Venezuela, Colombie, Argentine et Brésil. De Carlos Gardel à Astor Piazzolla, en passant par Richard Galliano, cette rencontre entre le Quatuor Debussy et la formation Recoveco, amis de longue date, promet d’être remplie d’énergie, éclatante et pleine de chaleur.

 

ROMERO fuga con pajarillo 
ROMERO pajara pinto bimodal 
PIAZZOLLA Hiverno Porterno
PIAZZOLLA Verano Porteno
GARDEL Volver
PINTO et MORELENBAUM A Carta de Dora. Arr. Thibault Lepri.
BROUWER Un dia de noviembre 

 

© Bernard Benant

_Debussy on Jazz

En 2018, année de centenaire de la mort de Debussy, le quatuor éponyme lui a rendu hommage avec un concert et un disque autour de ses oeuvres réécrites par 4 guest : Vincent Peirani, Franck Tortiller, Jacky Terrasson et le duo belge Collard-Neven/ Rassinfosse. Les artistes, issus de plusieurs cultures musicales, ont souhaité profiter de ces temps de création pour explorer des sonorités nouvelles, issues d’une assimilation du riche passé « Debussy » et unissant aussi bien l’écriture que l’improvisation.

 

Le Quatuor Debussy a formé un nouveau groupe avec des musiciens issus de formations classiques et jazz : Vincent Peirani, accordéoniste de jazz qui vous fera découvrir ses compositions orientés vers l’improvisation. Franck Tortiller, percussionniste avec ces 5 cépages spécialement arrangés. Jacky Terrasson, pianiste de jazz et ses compositions autour de Maurice Ravel et Jean-Philippe Collard-Neven, pianiste et Jean-Louis Rassinfosse, contrebassiste proposant des pièces jazz de chambre. Tous interprétant aux côtés du Quatuor Debussy leur composition personnelle dédicace à Claude Debussy. Le Quatuor Debussy vous propose un aparté dans le monde du jazz à l’occasion d’une belle collaboration avec ces artistes venus d’univers différents mais tous liés par la même passion pour le répertoire jazz.

 

©Bernard Benant

 

« La musique de Claude Debussy s’accorde volontiers au geste du jazzman. Cette rencontre entre un quatuor classique et quelques improvisateurs de renom en apporte une nouvelle fois la preuve. Le Quatuor Debussy fait rimer audace et élégance. »
Jazz Magazine

 

« Le Quatuor a invité  quatre cadors du genre à reprendre à leur sauce les Préludes pour piano de Debussy […] lesquelles, chez ce compositeur, sont aussi riches que celles qu’on trouve en jazz. »
Télérama

 

 

_Jeux d’ombres

Adieu pupitres, laissez place au clair-obscur !

Création 2016

Entre silhouettes énigmatiques et cordes à contre-jour, le Quatuor Debussy propose un concert tout en ombres et en lumières : véritable plongeon au coeur du répertoire de trois grands compositeurs, la pénombre laisse entrevoir un jeu sombre, dynamique et passionné. Autre particularité ? Un programme complet sans pupitre ni partition, interprété intégralement par coeur, qui permet – à l’image du parcours atypique et de la personnalité du Quatuor – de sortir une nouvelle fois des sentiers battus. Loin de l’image figée des concerts de musique de chambre, les musiciens – eux-mêmes en mouvement – chercheront à vivre et à partager les oeuvres pleinement, dans une mise en lumière et en espace intime, marquée d’un clair-obscur vacillant d’un mouvement à l’autre. Ce parti pris esthétique est l’occasion d’entrevoir toutes les facettes d’une musique, à la fois riche et sensible, jouée au plus près du public.

 

CHOSTAKOVITCH Élégie
BEETHOVEN Quatuor n°11 opus 95
RAVEL Quatuor en fa majeur

 

©Quatuor Debussy

« J’ai rarement écouté la musique de Chostakovitch avec autant d’attention. »
The New York Times

 

« Si aujourd’hui, pour stimuler son conduit auditif, le public semble préférer la gratte à l’archet, c’est qu’il ne s’est pas encore frotté aux cordes du Quatuor Debussy. Lorsque celles-ci viennent titiller l’oreille, elles provoquent ainsi un plaisir digne de l’extase musicale. »
Le Petit Bulletin

 

« Chacun est soliste, donnant à sa partie l’impulsion la plus vive, les nuances les plus subtiles. Mais tout s’aligne et s’équilibre, comme dans un système planétaire. C’est un Ravel rêvé. »
Le Devoir

 

_Happy Birthday Philip Glass

Le Quatuor Debussy partage la scène pour une soirée exceptionnelle avec les immenses pianistes Katia et Marielle Labèque, autour d’un programme consacré à Philip Glass.  À travers ses opéras, ses symphonies, ses créations pour son propre ensemble et ses collaborations multiples avec des artistes comme Allen Ginsberg, David Bowie, Ravi Shankar ou Leonard Cohen, l’impact de l’oeuvre de Philip Glass sur la vie musicale et artistique de son temps est sans précédent.

 

En 2017, les salles de concert du monde entier célèbrent son 80e anniversaire et l’extraordinaire jeunesse de sa musique. De Paris à New York, Katia et Marielle Labèque parcourent le monde en interprétant le Double Concerto pour deux pianos et orchestre que leur a composé Philip Glass. Le programme de ce concert réunissant les deux pianistes et le Quatuor Debussy offrira un parcours original de ses compositions de musique de chambre, avec notamment de nouvelles orchestrations réalisées par Michael Riesman et Nico Muhly. Une soirée qui promet d’être fascinante !

 

GLASS String quartet #3 « Mishima »
GLASS Tissue #6 (de Naqoyqatsi)
GLASS Deux Études pour piano solo
GLASS Four movements for two pianos
GLASS 3e mouvement du Double concerto for two pianos
GLASS Evening song (de Satyagraha)

 

©Bernard Benant

_Haydn : dernières paroles en slam

À l’image de l’église Santa Cueva de Cadix qui avait passé commande à Joseph Haydn d’une oeuvre sacrée pour le Vendredi Saint de 1786, le Quatuor Debussy a commandé un texte au slameur Mehdi Krüger, reconnu pour son talent d’écriture, pour accompagner la version pour quatuor à cordes des Sept Dernières Paroles du Christ en Croix de Haydn. En faisant le choix d’un texte clamé au plus profond de lui-même, l’artiste français d’origine allemande et algérienne prend parole dans un message d’harmonie et de paix, alliant de sa plume poésie et modernité.

 

Cette oeuvre mythique, transcrites de nombreuses fois, est proposée dans une version inédite aux accents universels et intemporels. Depuis la transcription de l’oeuvre de Haydn, initialement pour orchestre, dans une version plus intimiste mais tout aussi bouleversante pour quatuor à cordes, s’ajoutera l’adaptation du texte de la Bible en un discours humaniste rassemblant les hommes de toutes les cultures et de toutes les croyances.

 

HAYDN Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix (transcription pour quatuor à cordes 1787, opus 51)
KRÜGER Dernières paroles en slam (texte de slam, création originale 2017)

©Bernard Benant

 

_Beethoven Passion

Le Quatuor Debussy est connu pour les défis dans lesquels il a l’habitude de se lancer : avec ce programme autour de l’oeuvre de Beethoven, c’est un signal fort qu’il envoie au plus grand nombre. Maître incontesté de la symphonie – tout le monde a, une fois dans sa vie, entendu son puissant Hymne à la Joie – et du piano, Ludwig van Beethoven a, également, profondément marqué l’art du quatuor à cordes, fournissant une oeuvre monumentale et magistrale, longtemps considérée comme insurpassable. C’est en affrontant ce genre et en le façonnant par approches, par recherches et par solutions successives, que Beethoven a livré sa bataille la plus ouverte et la plus décisive contre les conventions. Il assuma non seulement l’héritage important d’un Haydn et d’un Mozart en ce domaine afin d’acquérir une maîtrise technique de composition mais sut réaliser un inventaire des moyens acquis vers une émancipation et dépassement permanent, au point de révolutionner complètement l’écriture pour quatre instruments.

 

BEETHOVEN Quatuors

 

©Bernard Benant

 

                                                                                 

_Frida Kahlo & Diego Rivera : l’Émouvante Correspondance

Création 2018

Nul doute qu’il sera difficile de revenir indemne de ce voyage vers le Mexique : une découverte poignante de la musique mexicaine et latino-américaine, ponctuée du regard de l’illustre Frida Kahlo et de celui de son mari, Diego Rivera. Ce véritable concert spectacle laisse la part belle à l’émotion, celle de l’histoire palpitante de ce couple de peintres mythiques en proie aux tumultes d’une reation amoureuse pleine de nuages.

 

PIAZZOLLA, VILLA-LOBOS, TURINA Oeuvres