Inscription Newsletter

Requiems

_Requiem

Le Requiem de Mozart, Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix de Haydn : deux œuvres aux liens évidents, et pour commencer celui de prendre racine dans l’entre-deux d’un dialogue entre humain et divin, entre vie et mort, entre ciel et terre. Peut-être parce que ces deux compositeurs se vouaient une admiration mutuelle, c’est dans cette même logique que le Quatuor Debussy a souhaité imaginer ce projet aux côtés de la metteur en scène Louise Moaty.

Ces deux œuvres majeures ont chacune fait le chemin inverse de l’autre : d’abord une pièce pour quatuor de 1787 qui devient un oratorio avec chœur en 1795, puis un Requiem pour chœur, solistes et orchestre qui devient un quatuor en 1802 : deux pièces au caractère éminemment recueilli et d’une force intérieure toute semblable. L’une de la main du maître lui-même, l’autre de celle d’un admirateur plein de génie. Jamais jouées ensembles, pourtant l’évidence saute aux yeux à leur écoute : à la fois si proches dans leur message et pourtant si différentes et complémentaires dans leur écriture.

_Bienvenue entre Orient et Occident

bienvenue entre orient et occident

 

Avec Jasser Haj Youssef (violon et viole d’amour)
W.A. Mozart : Requiem

J.H. Youssef : Résonance

J.H. Youssef : Samai

J.H. Youssef : Reveria I, Reveria II

_Requiems intimes

Concert à la mémoire des anges

W.A. MOZART : Requiem
D. CHOSTAKOVITCH : quatuor opus 110
A. SCHNITKE : Canon in memoriam Igor Stravinsky
F. MENDELSSOHN : Requiem à Fanny, opus 80

_Fugues et Requiem

La Fugue dans tous ses états

Un quatuor à cordes interprétant le Requiem de Mozart ? Quelle mouche a encore piqué le Quatuor Debussy ?

Pour ce programme, le Quatuor Debussy fait le choix de présenter cette œuvre majeure du génie autrichien sous l’éclairage passionnant de la transcription. Réalisée par le milanais Peter Lichtenthal en 1802, cette version « dénudée » n’en est pas moins puissante, jouant sur les élans, les tensions et les dissonances de ce monument de la musique.

Composé de nombreuses fugues, le Requiem de Mozart est révélateur de l’importance que revêt cette forme dans l’histoire de la musique et entre ainsi en résonance avec le reste du programme proposé par le Quatuor Debussy  qui y associe Bach – encore considéré comme l’un des maîtres de ce procédé d’écriture avec, entre autres, l’Art de la Fugue – ou encore Thierry Pécou. En 2012, ce dernier a en effet composé pour le Quatuor Debussy la pièce Fuga del son, puissant hommage aux fugues de Piazzolla, abordées également à l’occasion de ce concert : une manière originale de découvrir comment l’une des formes « phares » de la musique s’est déployée, enrichie et métissée au fil du temps !

Programme détaillé

Jean-Sébastien Bach, L’Art de la fugue (extraits pour quatuor à cordes)
Astor Piazzolla, Fuga y Misterio _ Fugata
Thierry Pécou, Fuga del son (création 2012)
Wolfgang Amadeus Mozart, Requiem (transcription pour quatuor à cordes d’après le manuscrit de Peter Lichtenthal – 1802)