Inscription Newsletter

2016

L’année 2016 fut une année riche et intense pour les musiciens du Quatuor Debussy : sortie d’album, création de nouveaux spectacles, suite de la tournée avec Yael Naim, festival Cordes en ballade… Nous vous proposons de vous remémorer les moments forts de cette année 2016 à travers quelques moments clés.

_1. Jeux d’Ombres a été imaginé dans le cadre du festival de « La Tour Passagère » (Lyon) à l’été 2016 : entre silhouettes énigmatiques et cordes à contre-jour, les musiciens proposent un concert tout en ombres et en lumières. Véritable plongeon au cœur du répertoire de trois grand compositeurs (L.v. Beethoven, D. Chostakovitch, M. Ravel), ce parti pris esthétique est l’occasion d’entrevoir toutes les facettes d’une musique à la fois riche et sensible, jouée au plus près du public. Autre particularité ? Un programme joué sans pupitre ni partition…

_2. Le Quatuor Debussy vous propose de découvrir ce qui fut la bande originale du spectacle « Opus » dans son disque consacré entièrement à Dimitri Chostakovitch, sorti en août 2016. Spécialiste français de l’interprétation des Quatuors de Chostakovitch, le quatuor continue l’exploration de ces œuvres magistrales. Avec le spectacle Opus, créé avec la compagnie de cirque australienne CIRCA, les musiciens du Quatuor Debussy ont revisité 4 des quatuors du maître russe allant jusqu’à une connaissance plus qu’intime de ces œuvres, les interprétant pour ce spectacle par cœur, et même parfois les yeux bandés. Ce nouvel enregistrement se place dans la continuité de ce travail et de cette nouvelle appropriation de la musique de Chostakovitch, présentant, sur un seul CD, ces 4 œuvres du spectacle Opus.

_3. Juillet 2015 : le lendemain d’un concert aux Nuits de Fourvière, Yael Naim et David Donatien décident de donner un concert impromptu en duo, dans un lieu inédit. Ce sera un ancien lavoir, avec les lyonnais du Quatuor Debussy qui se joignent au concert pour quelques morceaux répétés le jour même. La nuit est aussi inoubliable qu’émouvante, et tout le monde décide d’y donner une suite : une version enregistrée inédite figurant sur l’album « Revisited », relectures du dernier album de Yael Naim. Puis deux concerts à la Chapelle de la Trinité à Lyon en janvier 2016, pour lesquels de nouveaux arrangements sont écrits. Le miracle est total : la fragilité de la première rencontre est précieusement couvée, tandis que le travail en communion porte des fruits inattendus. Un orchestre de chambre inédit est né, et Yael chante comme jamais, semblant redécouvrir certaines de ses chansons. Une tournée entre octobre 2016 et janvier 2017 s’en est suivie, notamment lors de la réouverture du Bataclan en novembre 2016… Un concert à réécouter sur France Musique.

Crédit photo : Bernard PulciniCrédit photo : Bernard Pulcini

La réouverture du Bataclan en novembre dernier a également été l’occasion pour nos musiciens de conclure un projet d’éducation artistique et culturel mené depuis 2015 avec plusieurs jeunes de la région lyonnaise. L’aboutissement d’un travail mené avec les élèves et les enseignants à découvrir grâce à un reportage de France 3

_4. Initié en 1999, le festival Cordes en Ballade atteignant en 2016 sa majorité. Pour l’occasion, un voyage dans le temps au cœur de la Vienne d’autrefois était au programme, sur les traces des grands maîtres Schubert et Mozart. Marqués par le signe de la rencontre et de l’inattendu, les concerts ont été l’occasion pour le Quatuor Debussy d’inviter des personnalités musicales aux sensibilités très différentes pour des concerts à la fois singuliers et intimistes. Les plus belles images sont à voir et à revoir dans la vidéo ci-dessous…